COMMUNIQUE DE PRESSE N°74 du 26 novembre 2012

Déclaration de Marcel Grignard, secrétaire national

 

 

 

Cotisation syndicale et crédit d’impôts

Enfin l’équité

 

 

 

Le Sénat vient de voter la création d’un crédit d’impôt pour les salariés adhérents à un syndicat et qui ne sont pas imposables. Le gouvernement a annoncé son appui à cette proposition.

 

La CFDT se réjouit de ces décisions qui établissent enfin une équité entre les salariés. Le crédit d’impôt permettra en effet aux salariés de récupérer les deux tiers de leur cotisation syndicale qu’ils soient ou non imposables.

 

C’est une très ancienne revendication de la CFDT qui se concrétise. Cette mesure d’équité est aussi une incitation à rejoindre une organisation syndicale, moyen pour de nombreux salariés de défendre leurs intérêts et les intérêts collectifs des salariés dans un monde en profonde mutation.

 

La CFDT attend de la suite des travaux du Parlement une adoption définitive de ce projet de loi.

 

CCN51 : POURQUOI LA CFDT A SIGNE L'AVENANT?

CONSULTER L'ARGUMENTAIRE 

ArgumentaireCCN51.pdf
Document Adobe Acrobat [1.4 MB]
Télécharger

La CFDT Santé-Sociaux choisit de préserver les garanties collectives des salariés

communiqué de presse du 22 novembre 2012
Le Conseil fédéral CFDT Santé-Sociaux, réuni ce jeudi 22 novembre 2012 en séance extraordinaire, a voté par 25 voix Pour et 8 voix Contre en faveur de la signature de l'avenant 2012-04 à la CCN 51.
Vous trouverez ci-joint le communiqué de presse de la Fédération, qui a été diffusé à l'issue de ce Conseil
21_cdp_ccn51_avenant2012_04_121121A.pdf
Document Adobe Acrobat [281.7 KB]
Télécharger

CCN66 : Courriers à la DGCS et au Ministère sur la politique salariale

 vous trouverez, ci-joint, les courriers envoyés à la DGCS et au ministère des affaires sociales et de la santé concernant la politique salariale. Suite à la commission paritaire du 16 octobre, les organisations syndicales ont souhaité alerter les pouvoirs publics et signé un avenant à la hauteur de ce que nous voulons pour 2013. Un document pdf.

ccn66_courriers_dgcs_121025A.pdf
Document Adobe Acrobat [169.3 KB]
Télécharger

Compte-rendu de la Commission Mixte Paritaire CCN 51 du mercredi 24 octobre 2012

mercredi 24 octobre 2012.pdf
Document Adobe Acrobat [161.7 KB]
Télécharger

COMMUNIQUE DE PRESSE INTERSYNDICAL CCN51

241012-communique_de_presse_intersyndica
Document Adobe Acrobat [190.4 KB]
Télécharger

La FEHAP annonce officiellement la poursuite des négociations paritaires sur sa convention collective de 1951

Le Conseil d’Administration de la FEHAP s’est réuni le 22 octobre en séance extraordinaire afin de tirer les conséquences des propositions de la Ministre de réduire les délais d’agrément. 
Les membres du Conseil d’Administration regrettent et expriment leur surprise quant au fait que, malgré ses demandes réitérées, le Président de la FEHAP n’ait pas encore été reçu par la Ministre afin de lui présenter le contenu des travaux conduits depuis deux ans et demi. Ils demandent instamment que le Président soit reçu par la Ministre. 
Ils tiennent également à souligner que les propos de la Ministre lors de son audition devant la Commission des Affaires Sociales du Sénat, provoquent une vive réaction au sein d’une organisation de l’Economie sociale et solidaire parmi les plus importantes. Ils renforcent aussi la détermination de la FEHAP d’affirmer sa place au sein de l’Economie sociale et solidaire. Ces propos attestent d’un manque d’information et d’une méconnaissance des enjeux de la négociation. Ils traduisent un réel mépris et la négation de tout le travail antérieur mené par la Fédération pour adapter la Convention collective aux enjeux d’avenir, dans l’objectif d’un accompagnement de qualité des usagers, de pérenniser l’activité des structures privées non lucratives et l’emploi des salariés. Ce sont deux ans et demi de négociations sérieuses et loyales, au cours de plus de trente réunions paritaires et bilatérales, qui ont été déniées par quelques secondes d’intervention ministérielle. 
La FEHAP a toujours eu l’ambition d’aboutir à un accord partagé avec les organisations syndicales. 
Les membres du Conseil d’Administration soutiennent à l’unanimité l’action menée par le Président et les négociateurs jusqu’à ce jour. Ils décident de poursuivre les négociations dans le respect du délai légal de la dénonciation. Ils rappellent que leur action s’inscrit dans le cadre de leurs responsabilités d’employeurs de l’Economie sociale et solidaire, au service exclusif de nos concitoyens. 
Le Conseil d’Administration reste mobilisé pour s’assurer que, faute de décision, le Code du Travail ne soit pas le seul à s’appliquer aux plus de 200 000 salariés des 3700 établissements et services concernés. 

Mobilisation contre la dénonciation de la CCN51

La voix du Nord du Mardi 16 Octobre 2012 : Les 110 salariés de la maison de retraite Saint-Antoine de Desvres (126 résidents) sont en grève depuis ce matin. Ils ont le soutien de leur direction. L'EHPAD de Marquise connaît aussi un mouvement social pour les mêmes raisons. L'intersyndicale proteste contre la décision du syndicat employeur (Fehap) de remettre en cause des points importants de la convention collective (ancienneté, licenciement...). Sans compter que le personnel subit depuis trois ans un blocage des salaires alors que les tâches sont de plus en plus lourdes.

Maison de retraite de Marquise : 

Ambiance électrique et détermination régnaient à la Maison de Retraite de Marquise hier.
Hier, comme un grand nombre de personnels en France, les employés de la maison de retraite privée de Marquise se sont mobilisés afin de marquer leur désaccord avec un projet national de modification de la convention CCN 51, convention qui régit le fonctionnement de ces établissements.


« Depuis quelques années déjà, il y avait clairement la volonté de transformer les différentes conventions qui régissent les établissements de santé en une convention unique ! Aujourd'hui, pire encore... La FEHAP, la Fédération des établissements hospitaliers et d'aide à la personne veut supprimer tous nos acquis ! L'État nous donne de moins en moins de moyens financiers. L'employeur est contraint de gérer le budget différemment, et cela forcément au détriment d'autres moyens ! Des acquis vieux de 60 ans vont être balayés... », précise Yamina Charpentier, aide-soignante, déléguée du personnel, élue au comité d'entreprise et déléguée CFDT à la maison de retraite de Marquise.
Effectivement, le point de désaccord demeure la refonte de la convention, d'une quinzaine de points dont les primes décentralisées, les jours fériés et la remise en cause du régime d'ancienneté... ce qui ne manque pas de faire réagir la CFDT. Elle dénonce une politique qui implique des restructurations, des fusions, des licenciements et la recherche de la moindre économie au détriment des personnels.

Un besoin
de considération 

La CFDT réaffirme sa volonté d'ouverture d'une convention dite "de branche", pour les 750 000 salariés du secteur associatif Sanitaire et Social et le retrait pur et simple de cette décision de dénonciation.
Au nom du personnel mobilisé, Yamina Charpentier poursuit : « Nous avons choisi ce métier souvent par passion, et quelle que soit notre fonction, auxiliaires, aides-soignants, infirmiers, administratifs, travailler dans le secteur sanitaire ou médico-social est difficile, parfois même pénible ! L'application des droits acquis est une juste reconnaissance du travail effectué... Nous aimons notre métier et les personnes âgées pour lesquelles nous sommes là chaque jour, et dans cet établissement nous avons la chance d'être reconnus dans notre travail par notre hiérarchie et la direction, ce qui n'est pas le cas partout ! » Un courrier inter-syndical a été envoyé au ministère ainsi qu'une pétition de dénonciation. Qui sera remontée à la FEHAP. «  Aujourd'hui, nous sommes mobilisés... suivant les décisions qui seront prises, nous pourrons envisager la grève ! » prévient Yamina Charpentier.

En septembre 2011, la Fédération des Établissements Hospitaliers et d'Aide à la Personne (FEHAP) a pris la décision de dénoncer la Convention Collective Nationale 51 (CCN 51). Dès le 3 décembre 2012, si la situation reste en l'état la convention collective disparaitra.

La CCN 51 couvre aujourd'hui près de 4000 établissements et 250 000 salariés

Pour la CFDT SAnté-Sociaux,

  • Ce n'est pas en réduisant les avantages de la convention collective que l'on dégagera des économies suffisantes pour la survie des établissements.
  • Dans un secteur avec des métiers en pénurie, la convention collective doit rester attractive, faciliter les recrutements et fidéliser les salariés en poste.
  • Les établissements appliquant la CCN 51 sont pour certains en difficultés financières. Les salariés n'en sont pas la cause et la réponse passera par une vraie reconnaissance des pouvoirs publics du secteur sanitaire, social et médico-social non lucratif.
  • Il est inacceptable que disparaissent :
    - La prime d'ancienneté ( 1% par an) ;
    - Les rémunérations (coefficients, compléments métiers) ;
    - Les jours fériés (suppression de leur récupération) ;
    - L'allocation départ en retraite ;
    - La prime décentralisée...

 Ce 15 Octobre, une centaine de manifestants (CGT-CFDT) se sont rassemblés

devant la clinique Riaumont (groupe AHNAC) à Liévin 

afin de protester contre cette dénonciation.

 

QuizzCCN51.pdf
Document Adobe Acrobat [976.3 KB]
Télécharger

ven.

27

août

2010

Manifestation 7 Septembre

0 commentaires

mar.

06

juil.

2010

IReportage du Journal du Lundi 21 Juin 2010 provenant de la Radio DELTA FM, suite à la rèunion publique du Samedi 19 Juin 2010 pour le Maintien à domicile,

Reportage du Journal du Lundi 21 Juin 2010 provenant de la Radio DELTA FM, suite à la rèunion publique du Samedi 19 Juin 2010 pour le Maintien à domicile,

InterwievéS : Hervé LEMAIRE Réfèrent du Maintien à domicile Dunkerque/Hazebrouck
                et Marcel PRUVOT Secrétaire UPR Nord/Pas de Calais

CFDT Réunion Publique du 19 Juin 2010.WA
Fichier Audio Wave [7.0 MB]
Télécharger
0 commentaires

mar.

06

juil.

2010

Aide à domicile : la CFDT a réalisé une enquête auprès du personnel ACTUALITÉ DUNKERQUE Aide à domicile : la CFDT a réalisé une enquête auprès du personne

 Hervé Lemaire, délégué syndical CFDT à l'ASSAD, a présenté les résultats de l'enquête sur le travail des aides à domicile.

Hervé Lemaire, délégué syndical CFDT à l'ASSAD, a présenté les résultats de l'enquête sur le travail des aides à domicile.

|  SOCIAL |

Quatre cent seize salarié(e)s du secteur du maintien à domicile dans le Nord et le Pas-de-Calais ont répondu à un questionnaire de la CFDT sur leurs conditions de travail. Hervé Lemaire, délégué syndical CFDT à l'ASSAD (Association de soins et services à domicile) de Dunkerque et responsable du maintien à domicile pour l'arrondissement, tire les enseignements de l'enquête.

Qui a réalisé cette enquête ?

 

 « Elle a été mise en place par le biais du syndicat suite aux soucis rencontrés sur le terrain par les aides à domicile du Nord et du Pas-de-Calais. À Dunkerque, il y a eu un retour de la part de l'ASSAD. Mais on a présenté cette enquête en général pour ne pas viser une association en particulier. Il faut savoir que les problèmes rencontrés à l'ASSAD sont à peu près les mêmes que dans le reste de la région (par exemple sur la pénibilité, le stress). » Quelle suite donner à cette enquête ?

 

 « Un courrier va être envoyé le 5 ou le 6 juillet aux conseils généraux du Nord et du Pas-de-Calais pour faire remonter ces données, parler des difficultés et des attentes des auxiliaires de vie. On va demander un rendez-vous aux présidents des conseils généraux. On va leur parler de la diminution des temps d'intervention, ce qui accroît la pénibilité, le stress. C'est un souci pour les salarié(e)s, mais cela génère aussi de la maltraitance chez les usagers. »Pourquoi ces délais diminuent-ils ?

 

 « L'État s'est dégagé au niveau des conseils généraux. Comme l'Aide personnalisée à l'autonomie (APA) ne cesse de baisser d'année en année, les temps d'intervention diminuent. Il faut aller de plus en plus vite sur le terrain, se trouver de plus en plus sur la route... Et puis, le travail n'est pas reconnu à sa juste valeur au niveau des salaires. » Les chiffres de l'enquête vous ont-ils surpris ?

 

« Pas vraiment, non. Quand les salarié(e)s vont vite pourfaire leurs interventions, cela génère des problèmes de dos. Ils en pâtissent, mais les usagers aussi. C'est tout un ensemble. La population vieillit de plus en plus. On ne pourra pas tirer comme cela sur la ficelle car elle va finir par casser. »S'agit-il de la première enquête que réalise la CFDT ?

« C'est la première fois que nous faisons une enquête. Dans les années à venir, à mon avis, d'autres devraient se mettre en place sur d'autres sujets dans les régions. » •

 

0 commentaires

mar.

06

juil.

2010

RGPP : bilan d’étape et nouvelles mesures pour la période 2011-2013 30-6-10

0 commentaires

mer.

30

juin

2010

Synthese et analyse Projet de loi retraites

N° 38 Synthèse et analyse projet loi sur
Document Microsoft Word [106.0 KB]
Télécharger
0 commentaires

sam.

12

juin

2010

Dossier de presse tours

0 commentaires

sam.

05

juin

2010

CCN66 La cfdt assume et s'engage...

 

CCNT66 : LA CFDT assume et s’engage !

 

 

La FEGAPEI, Fédération nationale des associations gestionnaires au service des personnes handicapées, à l’origine du blocage et qui proposait 0,6% au 1er avril a reculé.

La CFDT santé sociaux a signé le 1er juin 2010 l’Avenant 321 à la Convention Collective qui prévoit une augmentation de 0,6% pour
l’année 2010, rétroactive à partir du 1er janvier 2010. La valeur du point est ainsi portée à 3,74€.

La volonté clairement affichée depuis le 26 mars 2010 par l’ensemble des organisations syndicales de salariés a payé ! Mais au final, seuls la CGT et FO n’ont pas voulu en être signataires.

Pour la CFDT santé sociaux, faire bénéficier les salariés de la CCNT66 de cette augmentation de salaire, même minime, est une avancée pour que 2010 ne soit pas une année blanche.

 

0 commentaires

mar.

16

mars

2010

L'action syndicale paie : AFAPEI du calaisis

Durant le mois de février , une actions syndicales à été effectué à l'AFAPEI du calaisis.

Deux salariés ont été embarqué dans des procedures de licenciement abusifs mais grâce au travail est a la mobilisations de la section les sanctions ont ete limitée a des mises a pied.

L'essentiel est est là : les emplois sont préservés.

 

Lire les articles pour plus d'info...

 

0 commentaires

 

CCNT66 : LA CFDT assume et s’engage !

 

 

La FEGAPEI, Fédération nationale des associations gestionnaires au service des personnes handicapées, à l’origine du blocage et qui proposait 0,6% au 1er avril a reculé.

La CFDT santé sociaux a signé le 1er juin 2010 l’Avenant 321 à la Convention Collective qui prévoit une augmentation de 0,6% pour
l’année 2010, rétroactive à partir du 1er janvier 2010. La valeur du point est ainsi portée à 3,74€.

La volonté clairement affichée depuis le 26 mars 2010 par l’ensemble des organisations syndicales de salariés a payé ! Mais au final, seuls la CGT et FO n’ont pas voulu en être signataires.

Pour la CFDT santé sociaux, faire bénéficier les salariés de la CCNT66 de cette augmentation de salaire, même minime, est une avancée pour que 2010 ne soit pas une année blanche.

 

source : cfdt 59/62


Aides à Dom

10/05/2010

Aides à Domicile : une enquête exclusive de la CFDT auprès des salariés de notre région

Ecoutez l'intervierw de Nadine Goret sur France Bleue Nord sur les résultats de cette enquête : "la reconnaissance n'est pas au niveau de l'investissement personnel"

 476 salariés travaillant dans une dizaine d'associations d'Aides à Domicile de la région ont répondu à une enquête faite par la CFDT sur les conditions d'exercice de leurs métiers : 63% trouvent leur travail intéressant et motivant. Des autres réponses, il ressort que les salariés sont très investis dans leur boulot, et conscients de leurs responsabilités, que leur travail a du sens et une valeur sociale. Mais...
-  65% gagnent moins de 1 000 € par mois (25% moins de 750 €)
- 31 % ne mangent pas ou "sur le pouce" pendant leur journée de travail
- 27% pensent que le travail pourrait être mieux organisé (trop de temps de déplacements, trop d'interventions courtes...)
- 76% disent que le travail génère du stress 
- 55% souffrent de Troubles Musculo-Squelettiques (dos, bras, jambes).

Pour Nadine Goret, référente Aide à Domicile pour la CFDT, "la reconnaissance n'est pas au niveau de l'investissement personnel..... Elle insiste aussi sur l'usure professionnelle des salariés ainsi que sur la "vision d'avenir et de leur retraite chaotique et inquiétante, une inquiétude qui augmente le stress".  

Cette enquête sera un levier important pour la CFDT afin d'interpeller et d'agir auprès des décideurs de la région, du département mais aussi au plan national car " ...il y a quelque chose à faire au niveau de la prise en charge de la personne aidée et aussi des salariés qui vont accompagner ces personnes :  ne l'oublions pas, nous serons tous concernés !"

Ecoutez l'interview de Nadine Goret sur 

 

sites.radiofrance.fr/chaines/france-bleu/

articles 20 mn et nord eclair

O25670msEllQNAzQwDOzx.jpg
Image JPG [283.5 KB]
Télécharger
O25729hiInqarGVMBSMYx.jpg
Image JPG [131.6 KB]
Télécharger

"Il serait insupportable que la crise soit payée uniquement par les retraités et les salariés"

Réforme des retraites et situation des chômeurs en fin de droits, François Chérèque fait le tour des sujets chauds du moment, sur France Info, le 15 avril.


La manifestation du 23 mars a réuni  plus 8000 personnes à Lille,
nous avons constaté une forte mobilisation des militants de notre syndicat.
Cela reflète bien la dégradation de l'emploi, des conditions de travail et du pouvoir d'achat.
Notre secteur santé-sociaux est touché par des actions menées depuis la fin de l'année 2009 et
cela continu depuis janvier avec comme point d'action la dégradation des conditions de travail.

Marcel PRUVOT
Secrétaire Départemental
CFDT Santé-Sociaux

L'action syndicale paie : AFAPEI du Calaisis

Durant le mois de février , une actions syndicales à été effectué à l'AFAPEI du calaisis.

Deux salariés ont été embarqué dans des procedures de licenciement abusifs mais grâce au travail est a la mobilisations de la section les sanctions ont ete limitée a des mises a pied.

L'essentiel est est là : les emplois sont préservés.

 

Lire les articles pour plus d'info...

Ajout de l'onglet formation avec les plans et quelques infos pratiques.